On sort assez déçu qu’ayant une telle arme entre les mains, Vanessa Springora n’ai pas eu la clairvoyance de l’utiliser avec plus d’esprit. Elle est désormais la première, et pour l’instant la seule, de conquêtes de l’homme de 83 ans, à l’accuser d’abus sexuel et de pédophilie. La couverture du livre de Vanessa Springora. Tout comme Vergi et Nanistef, la première partie est celle qui a le plus retenue mon attention. Mais c'est l'octroi en 2013 du prix Renaudot à Matzneff qui la … On y apprend que la mère de Vanessa Springora est une ancienne attachée de presse dans l’édition tandis qu’elle a pris ses distances avec son père. Quelque 152 … 2. Vanessa Springora a désormais 47 ans. Publié aux éditions Grasset, "Le Consentement" est le récit glacial et autobiographique de la liaison d'un homme de 50 ans qui séduit une jeune fille de 14 ans. Mais Vanessa Springora a décidé de prendre « le chasseur à son propre piège » en racontant sa relation sous emprise, à 14 ans, avec Gabriel Matzneff, l’écrivain amateur de jeunes filles.. Trente ans après les faits, cette éditrice de 47 ans a voulu l’« enfermer dans un livre », « Le Consentement », qui sort jeudi chez Grasset. Vanessa Springora fait partie des dix auteurs qui ont vendu le plus de livres sur la période de septembre 2019 à septembre 2020, d’après GfK. MONTRÉAL — La romancière québécoise Denise Bombardier, qui avait fustigé dès 1990 l’attirance sexuelle de Gabriel Matzneff pour les jeunes adolescents, a salué le livre «courageux» et «remarquable» de l’éditrice Vanessa Springora sur ses relations passées avec l’écrivain. Le goût de Gabriel Matzneff pour "les moins de seize ans" est au coeur de son oeuvre mais jamais l'une des adolescentes séduites par le sulfureux écrivain n'avait pris la parole : l'éditrice Vanessa Springora décrit une relation sous emprise dans un livre qui secoue déjà le monde littéraire. Elle savait que Matzneff allait chercher l’adolescente à la sortie du collège. Son livre Le Consentement (1), à paraître le 2 janvier, fait déjà l’effet d’un tsunami. Trente ans. Vanessa Springora, née le 16 mars 1972, est une éditrice, écrivaine et réalisatrice française. Le Consentement est un « livre » qui a eu plus d’impact en amont de la lecture que pendant ou après. Après des études de lettres modernes, elle débute sa carrière comme réalisatrice-auteure avant de devenir éditrice. Vanessa Springora marche sur les traces de sa mère. Sentiment d’une "existence gâchée", d’une "immense transgression" : dans son livre "Le Consentement" qui sort ce jeudi, Vanessa Springora explique l’emprise que l’écrivain Gabriel Matzneff Ils entament une liaison alors qu'elle a 14 ans. Elle parle de ce que les plus jeunes ne savent pas : la révolution de mai 68 a aussi posé les questions de la liberté sexuelle, chez les adultes et les mineurs. En 1986, elle avait 13 ans ; lui, presque 50. Elle est la directrice des éditions Julliard. La plus belle citation de Vanessa Springora est : Je me surprends maintenant à le haïr de m’enfermer dans cette fiction perpétuellement en train de s’écrire, livre après livre, et à travers laquelle il se donnera toujours le beau rôle ; un fantasme entièrement verrouillé par son ego, et qui sera bientôt porté sur la … "La présence de cet homme est cosmique". Ou du moins disons la chose : ce livre, qui témoigne si fort, n’est pas de la littérature. ... au cours d’un dîner mondain auquel sa mère l’a entraînée. ouverture station la plagne; nombre de jours ouvrés 2021 par mois; télécharger film d'horreur 2019. diable en arabe marocain; circuit des viaducs souillac; css … Vanessa Springora a mis plus de dix ans pour parvenir à écrire le récit de l’emprise qu’a exercé sur elle le sulfureux écrivain Gabriel Matzneff, quand elle n’avait que 14 ans. Elle n’ignorait rien des lettres enflammées que sa fille envoyait à l’écrivain. Elle ne souhaite pas qu'il lise son livre pour l'instant. Dans "Le consentement", Vanessa Springora raconte comment elle s'est retrouvée sous l'emprise de Gabriel Matzneff. Vanessa Springora dévoile dans Le Consentement un témoignage qui fait réfléchir.Elle dénonce des abus sexuels et non des violences. La majorité sexuelle est fixée par la loi à 15 ans. Vanessa Springora, l'éditrice qui dénonce la pédophilie de Gabriel Matzneff Actu Société MeToo. Elle aurait pu rester anonyme. À propos de l’auteure : Vanessa Springora est éditrice, Le consentement est son premier livre. Le 2 janvier 2020, l’auteure et directrice de la maison Julliard publie Le Consentement (Grasset). Au-delà de son histoire intime, elle questionne dans ce récit magnifique les dérives d'une époque et le complaisance d’un milieu littéraire aveuglé par le talent et la notoriété. Vanessa Springora ne sera pas à « la Grande Librairie », l'émission littéraire présentée par François Busnel ce mercredi soir sur France 5 à 20h50. C’est ça qui est sidérant face à un militant de la cause pédophile qui a publié des textes en ce sens et qui s’en glorifie, dénonce-t-elle au Parisien. Quant à sa mère Corinne, elle n'est jamais loin non plus de Vanessa. Celle-ci était attachée de presse dans l’édition tandis que sa fille est la directrice des éditions Julliard. Vanessa Springora, autrice du consentement, sur sa relation avec l'écrivain Gabriel Matzneff lorsqu'elle avait 14 ans, a un fils de cet âge. Dans ces années-là, la mère de Vanessa Springora n’ignorait rien de leur relation. C’est le temps de que Vanessa Springora aura mis à témoigner. Dans Le Consentement, à paraître le 2 janvier, l’éditrice Vanessa Springora raconte comment, à 14 ans, elle est tombée sous le charme d’un prédateur, l’écrivain Gabriel Matzneff. Lucide, elle affirme s'être débattue pendant de longues années avec la notion de victime, "incapable de m'y reconnaître". Dans Le Consentement, à paraître le 2 janvier, l’éditrice Vanessa Springora raconte comment, à 14 ans, elle est tombée sous le charme d’un prédateur, l’écrivain Gabriel Matzneff.. Une parole qui ébranle le monde de la littérature. Une relation au grand jour Gabriel Matzneff, auteur aux pratiques pédophiles assumées, et Vanessa Springora se rencontrent lors d’un dîner. Et voici comment démarre l'adolescence de Vanessa Springora, 14 ans, "V", qui se laissera entraîner dans les filets de cet écrivain, "G", amoureux manipulateur. » Vanessa Springora, « Le Consentement », Editions Grasset, 206 p., 18 euros. C’est Vanessa Springora elle-même qui le confie. C’est peut-être la petite fille qui est encore en moi qui a essayé de lui dire : « J’existe, entends ma souffrance. Un prédateur. Je l’ai trouvé intéressante parce que c’est ce début de vie, la relation avec ses parents, les dysfonctionnements parentaux qui amène Vanessa Springora à « tomber » amoureuse d’un type de 35 ans son ainé. Vanessa Springora Né le : 06/03/1972 . Mon Avis :