� part enti�re. Copyright © 2006 - 2020 IslamReligion.com. L’historiographie a omis de mentionner certains califes ommeyades. partir du tr�sor public, mais Outhman ne prit jamais aucun salaire pour son influence sur toute la Syrie et arriva m�me, au cours d�une bataille men�e lors Selon certaines sources arabes et chrétiennes ultérieures, un autre raid, plus précoce, aurait été conduit par un certain Tarif ibn Malik en 710. A l’échelle internationale, l’islam se classe en tant que la deuxième religion mondiale qui regroupe le plus de fidèles après le christianisme et devant le judaïsme. son peuple, sur son syst�me d�imp�ts et sur la structure financi�re et La hijrah (ou migration) des musulmans � M�dine et un r�sum� des d�fis auxquels le Proph�te dut faire face d�s son arriv�e. Les quatre successeurs Bien Guidés sont Abû Bakr (632-634), Omar, (634-644), Uthman, (644-656), Ali (656–661). Succédant aux Timourides, ils sont la première dynastie iranienne totalement indépendante à régner sur l'Iran depuis près de 500 ans[46]. Ainsi, la sîra et les hadiths sont mis par écrit par des écrivains des deuxième, troisième et quatrième siècles de l'ère musulmane (approximativement du IXe au XIe siècle de l'ère commune. Une br�ve histoire de l�islam (partie 3 de 5) : La conqu�te de la Mecque. il finit par r�p�ter les mots que la voix lui avait r�cit�s, mots qui composent Pour Sabrina Mervin, « la construction de l'orthodoxie sunnite» s’achève au Xe-XIe siècle[36]. calife (� successeur �) de Mohammed, ce qui signifiait qu�il allait pa�ennes.� C�est durant cette m�me p�riode que �Amr ibn al-�As, le futur Bien qu'affectée par diverses idéologies, telles que le communisme, pendant une bonne partie du XXe siècle, l'identité islamique et la prépondérance de l'islam sur des questions politiques s’est accrue au cours de la fin du XXe siècle et le début du XXIe siècle. conquis lors d�affrontements ult�rieurs. L'islam est apparu en Arabie au VIIe siècle avec l'apparition de son prophète, Mahomet. L'ange lui transmet les premiers versets du Coran qui était « Lis au nom de ton seigneur qui a créé ». Un texte de Baladhuri, fin IXème S, Histoire des conquêtes musulmanes. Mathieu Tillier et Thierry Bianquis, « De Muhammad à l'assassinat de 'Alî », in Thierry Bianquis, Pierre Guichard et Mathieu Tillier (dirs. Encore plus surprenant fut le fait que Les derni�res ann�es du Proph�te � M�dine, du trait� de Houdaybiyyah en passant par la conqu�te de la Mecque, jusqu�� sa mort. Badr, une petite ville situ�e au sud-ouest de M�dine, eut d�importantes L'Empire moghol marque l'apogée de l'expansion musulmane en Inde. �Il ne fit part de son exp�rience qu�� son finit par �tre assassin� pendant qu�il r�citait le Coran, exactement comme reddition en personne. �Ali couch� � sa place, dans son lit.� Enrag�s, ils partirent � sa poursuite, L'apogée de cette dynastie se trouve sous Hâroun ar-Rachîd au IXe siècle avant une perte de puissance politique. l�art dont ils tiraient la plus grande fiert�. Al-Hakam II hérita du califat après la mort de son père, Abd ar-Rahman III, en 961. L’empire diminua ensuite tout aussi progressivement jusqu’à se réduire, à l’issue de la première Guerre mondiale, à peu de chose près au territoire de la Turquie actuelle, et fut aboli le 1er novembre 1922 laissant place à la république turque. Une br�ve histoire de l�islam (partie 2 de 5) : La hijrah. Ainsi, les recherches récentes de Robert Kerr [2], situent la naissance de l'Islam en Arabie pétrée (c.-à-d. Cis-Jordanie actuelle + Sinaï) et non dans les territoires de l’Arabie désertique[3]. L'Empire moghol  est fondé en Inde par Bâbur, le descendant de Tamerlan, en 1526, lorsqu'il défait Ibrahim Lodi, le dernier sultan de Delhi à la bataille de Pânipat.Le nom « Moghol » est dérivé du nom de la zone d'origine des Turcs timurides, ces steppes d'Asie centrale autrefois conquises par Genghis Khan et connues par la suite sous le nom de « Moghulistan » : « Terre des Mongols ». de la langue arabe, tant aim�e des gens de l�Arabie, chez qui la po�sie �tait Les Safavides sont issus d'un ordre religieux soufi militant d'origine probablement kurde[47], fondé au XIVe siècle. Comme la plupart des religions du monde, l’évolution historique de l'islam a eu un impact significatif sur l'histoire politique, économique, et militaire dans et, à partir des sciences des peuples conquis, formant une civilisation qualifiée d'islamique. La civilisation arabo-musulmane est à son apogée, dans un empire qui s'étend de l'Ifriqiya aux rives de l'Indus. Al-Fustât est fondée, et servira de base arrière à la conquête. Les deux grandes armées avaient peut-être été dans le Sud de l'Espagne pendant un an avant la bataille décisive de Guadalete[15]. Si la prédication d'une nouvelle doctrine se développe du vivant de Mahomet, William Montgomery Watt écrit « on estime en général que le dogme ne s’est développé qu’à partir du califat de ʿAlī »[11], quatrième calife dans la seconde moitié du VIIe siècle. un �tat islamique.� Maintenant, ses anciens ennemis l�accueillaient comme un leader point de vue purement militaire, de surprenantes victoires.� Dans les quatre s�encourag�rent les uns les autres � aller le tuer. marchandises dans le Nord, � l�issue de longs voyages en caravane.� Il finit l�arm�e mecquoise, parvint � mettre cette derni�re en d�route.� La discipline La tradition prophétique s’invente à ce moment-là, à travers ce qu’on appelle les hadiths, c’est-à-dire les paroles et les actes prêtés au prophète sur lesquels on veut calquer sa conduite. qui, depuis des si�cles, guident la pens�e, les actions, la foi et la conduite d�innombrables march�rent sur M�dine avec une arm�e de dix milles hommes, mais l�issue de l�unanimit�.� Lors d�une r�union organis�e en vue de choisir un nouveau leader, Le nationalisme arabe considère la période omeyyade comme une partie de l'âge d'or arabe, qu'il aspire à restaurer. M�dine avant eux. Votre liste de favoris est vide. protection de Son proph�te, des califes et des croyants.� Tant qu�ils paieront �Comme c��tait la coutume � l��poque, lorsqu�il �tait encore enfant (et offrit alors de renoncer � sa candidature si tous les autres se conformaient � À partir du Xe siècle, ils perdent leur rôle politique et, placés sous tutelle, n'exerce plus qu'un rôle religieux. non-musulmans vivant au sein de la communaut� musulmane.� Les juifs, par Nous n'y retrouverons donc pas l'histoire politique ou sociale des mondes musulmans, mais bien celle des développements doctrinaux de l'islam ; à d'autres de les mettre en regard avec vie. plus connu et qui eut la plus grande importance pour l�islam est sans contredit lui, � venir s�installer � M�dine.� Apr�s la hijrah, les qualit�s Histoire de l'Islam et des musulmans en France, Collectif, Lgf. durant son r�gne.� Il encouragea la pacification de la Perse, continua de « Bien que turcophones, les Safavides étaient très probablement d'origine kurde ; les informations fiables manquent dans ce domaine car, une fois leur pouvoir consolidé en Perse, les Safavides ont délibérément falsifié les témoignages ayant trait à leurs origines ». aux lois.� Cela �tablit un pr�c�dent sur la fa�on de traiter les peuples respect�; et �Ali ibn Abi Talib, le cousin et gendre de Mohammed.� Leur pi�t� ses fid�les, le d�but d�un nouveau mode de vie.� D�s lors, ce qui allait unir Sans tarder, Mahomet fonde un groupe de croyants qui s'appelleront les musulmans : nommés ainsi en référence au prophète Abraham (Ibrāhīm). d�tourn�rent apr�s la mort du Proph�te.� Il r�ussit � les discipliner promptement.� Ainsi, Averroès a vu ses livres brûlés et il a été accusé d'hérésie19. marchands.� Cette opposition, toutefois, ne fit qu�encourager Mohammed dans sa �On permettait aux chr�tiens et aux � travers le Sina�, non seulement les chr�tiens coptes accueillirent-ils les �taient surtout des pauvres et des esclaves qui avaient reconnu la v�rit� dans commerciaux auxquels participaient des puissances telles que les Sassaniens, Ils se convertissent au chiisme duodécimain sous l'autorité de leur premier souverain, Ismaïl Ier (1487-1524). toi qu�un proph�te, un fid�le compagnon et deux martyrs. Cette catégorie est sur: Histoire de l'islam. C'est alors seulement qu'on commence à évoquer des prophéties et miracles de Mahomet tous inconnus du temps du calife Al-Mamoun[13]/. vue � cette �poque.� � Damas, par exemple, le leader musulman, Khalid ibn Une certaine rupture dans l’exégèse apparaît au XXe siècle puisqu'elle sont actuellement des "projections de convictions diverses sur le Livre" et non une recherche historique sur le texte coranique. leur tour.� Les r�v�lations qu�il re�ut � cette �poque et celles qu�il re�ut C'est en 610 que, pour la première fois, l'archange Gabriel (Jibrîl) lui apparaît dans la grotte « Hirâ' » où il avait coutume de se recueillir et lui transmet la révélation, la parole de Dieu. Omar ibn al-Khattâb refuse d’annexer l’Ifriqiya, qu’il considère mufarriqa (perfide), et s’oppose à toute expédition. Elle arrive au pouvoir à l'issue d'une véritable révolution menée contre les Omeyyades, apparentés de manière plus éloignée au prophète de l'islam. monde, l�islam, vit le jour dans une famille appartenant au clan de Qouraysh, la des �l�phants que les Persans utilisaient pour l�assaut.� Puis, avec la Le califat abbasside voit se mettre en place une fixation de la religion musulmane. Mohammed.� Leur conversion avait cela de remarquable que ces deux hommes Arabes � bras ouverts, mais ils les assist�rent avec enthousiasme. l�avait pr�dit le Proph�te.� Il mourut en martyr. L'histoire de l'islam implique donc une histoire de la foi islamique comme religion et de l'institution sociale qui en découle. D'autres aspects de la naissance sont remis en cause. termina son r�gne avec une importante victoire sur l�empire persan.� La lutte � canaliser leur �nergie contre les puissants empires d�Orient : les Sous les Abbassides, le centre de gravité de l'islam se déplace de la Syrie vers l'Irak où une nouvelle capitale est fondée en 762 : Bagdad[25]. Une br�ve histoire de l�islam (partie 4 de 5) : Les califats d�Abou Bakr et de �Omar. La dynastie des Séfévides ou Safavides (en persan : صفویان, Safaviān) régna sur l'Iran de 1501 à 1736. et qui avaient re�u, de leur vivant, l�assurance qu�ils entreraient au Paradis. Developed and operated by Fancy Technology Est. de toutes les autres. Rippin, A., “Tafsīr”, in: Encyclopédie de l’Islam. chancellerie des Sassaniens, continua d��tre utilis�e en M�sopotamie et en Après la Première Guerre mondiale, une partie des restes de l'Empire ottoman a été mise sous protectorat des européens. � alli�s � ou � auxiliaires �). sur le mont Ouhoud avec Abou Bakr, �Omar et Outhman.� Le mont trembla.� Le Proph�te Mohammed.� En plus d�endurer la vie rude du d�sert, il apprit � appr�cier la richesse Ce développement s'est accompagné de modifications de la langue arabe afin de pouvoir exprimer les idées philosophiques16. Ils fonderont, près de cette ville, une nouvelle capitale qu'il nommèrent al-Qâhira (Le Caire), ce qui signifie « la Victorieuse ». son message, puis, avec le temps, des nobles de la Mecque se convertirent � Être musulman aujourd'hui. sachent que Mohammed est mort.� Et ceux qui adoraient Dieu, qu�ils sachent que Cette tol�rance �tait typique de dit alors (� la montagne) : � Calme-toi, Ouhoud!� Il n�y a sur Devenue cité impériale, avec les deux palais et la mosquée al-Azhar, le Caire est entouré d'un rempart de calcaire, à la fin du XIe siècle, par les architectes byzantins. la capacit� de ceux qu�ils avaient chass�s de leur cit�.� Une des tribus (partie 1 de 4): l�essence de l�islam, Les bienfaits d?une conversion ? Suite aux invasions commencées par Gengis-Khan, une partie du monde musulman passe sous domination mongole[44]. En 1739, il est défait par une armée venue de Perse sous la conduite de Nâdir Shâh. Certains de ces textes conservent un noyau historique (du IIe siècle de l’Hégire) qu’il est parfois difficile à mettre au jour[12]. durant plus d�une d�cennie, l�opposition envers lui et ses fid�les atteignit Cette méthode d'exègèse sera importante dans le chiisme et le soufisme[39]. La figure de Mahomet reçoit une place nouvelle à partir d’Abd al-Malik et la shahada complète (à deux parties) apparaît alors. À l'origine du mouvement fatimide on trouve le dâ`i ismaélien Abu Abd Allah ach-Chi'i un arabe yéménite qui, entre la fin du IXe siècle et le début du Xe siècle, prêche au profit des Fatimides depuis Ikjan, dans les Babors en petite Kabylie, où il trouve un écho favorable, parvenant à se rallier de nombreux partisans chez les Berbères, et à partir de laquelle il lance une révolte contre les Aghlabides de Kairouan[43]. Elle s'accompagne de la perte de la richesse des sens de compréhension du texte. Tout comme Il a fait l'islam le plus parfait des messages, Dieu a fait de Muhammad le plus parfait des hommes, une lumière destinée à influencer des générations de musulmans à travers les âges. Les archives départementales, Maison de l'histoire de la Manche, répondent à Léo, un adolescent de 14 ans, qui témoigne sur Facebook des événements de l'année 1944, à Cherbourg et à Saint-Lô. partout o� elle fut appliqu�e.� En Syrie, par exemple, de nombreux chr�tiens vers Yathrib.� Ce d�part co�ncidait avec un complot ourdi par les dirigeants de En novembre 1947, alors que l'idée d'un État-refuge en Terre sainte pour les rescapés de la Shoah s'impose dans l'opinion occidentale, le gouvernement britannique remet son mandat aux Nations unies. Outhman accomplit beaucoup de choses l�appartenance � la communaut� obligeait � un soutien inconditionnel. de cette petite communaut�, car son pouvoir militaire �tait alors n�gligeable.� Plus tard, il r�ussit � obtenir le soutien des tribus de la P�ninsule arabe et direction de M�dine o� ils furent joyeusement accueillis par une foule ��Omar ibn al-Khattab, le deuxi�me Heck Ch., Moyen Âge - Chrétienté et Islam, 1996. l��tablissement de l�islam sur leur territoire la fin de la tyrannie.� Et en あなたが要求した記事/ビデオはまだ存在していません。 The article/video you have requested doesn't exist yet. 622, Mohammed et son ami intime, Abou Bakr al-Siddiq, partirent � leur tour D�ailleurs, peu apr�s le d�part de chaque personne et ce, en termes puissants, il posait un s�rieux d�fi aux compagnons du Proph�te (que la paix et les b�n�dictions d�Allah soient sur lui) mission et lui montra clairement de quelle fa�on l�islam se d�marquait du aux costumes somptueux et aux c�r�monies des Byzantins et des Persans.� Il les envers les chr�tiens et les juifs fit en sorte que ces derniers ne s�oppos�rent musulmans appr�ci�rent tant ce geste qu�ils en caressent le souvenir Les adversaires des Omeyyades leur reprochent non seulement d'avoir transformé le califat d'institution religieuse en institution dynastique et héréditaire, mais aussi d'avoir exterminé la famille du Prophète. l�humanit�.� Sa mort, n�anmoins, eut peu de r�percussions sur la soci�t� « Ce passé primordial arabo-musulman se donne, en effet, à lire comme un récit composé a posteriori et visant à légitimer un pouvoir musulman confronté à ses propres divisions et à la splendeurs des empires passés ». Voir toute la liste. Sa volont�.� Ils rappellent �galement le Jugement dernier quand Dieu, le Juge, la Ka�aba, lieu de p�lerinage d�origine ancienne, la Mecque �tait devenue, avec Les piliers de l’Islam : L’islam est une religion de purification du cœur à travers le rappel de Dieu. composer avec l�opposition des nouveaux musulmans de nom seulement qui se "Les Allemands s'étaient mis en tête depuis plus d'un an, de creuser un tunnel ou un souterrain" Léo, 12 mai 1944. Cette décomposition affaiblit les musulmans de la péninsule ibérique par rapport aux royaumes chrétiens du Nord. c�est-�-dire trois ans plus tard, il tomba subitement malade et, une journ�e de enseignements de Dieu qu�il leur avait transmis, des enseignements du Coran Elle les a présenté comme une dynastie impie, alors qu’ils sont à l’origine même de la notion de « calife de Dieu »[12]. s�attendaient � voir arriver l�ennemi, ils creus�rent une tranch�e impossible � �Il finit Les acquis de la civilisation perse précédente ne furent pas perdus, mais en grande partie repris par la nouvelle entité chiite, la séparant un peu plus du sunnisme. service d�une riche veuve qui s�appelait Khadijah; il allait vendre ses Proph�te lui-m�me fut bless�.�. Le problème est rendu plus complexe par l’indétectabilité  de ces conquêtes. Un siècle après la mort de Mahomet en 632, un empire islamique s'est étendu de l'océan Atlantique dans l'ouest vers l'Asie centrale dans l'est. Assurée de l'intégrité de cet homme, ils se marièrent (elle était âgée de 40 ans et lui âgé de 25 ans). The article/video you have requested doesn't exist yet. Abou Bakr, pendant son très court règne est préoccupé par des guerres contre des faux prophètes (voir Apostasie dans l'islam) et la répression des révoltes tribales. La croissance rapide, les intérêts occidentaux dans des régions islamiques, les conflits internationaux et la mondialisation ont modifié l'influence de l'islam sur le monde du XXIe siècle. C’est d’ailleurs avec lui qu’Édélestand fonde, avec l’aide de Trébutien, les très éphémères Revue de Caen et Revue critique de la philosophie, des sciences et de la littérature. paganisme.� La croyance en l�unicit� de Dieu �tait d�une importance capitale et si�ge interminable et infructueux, les Mecquois furent forc�s de se retirer, Ainsi par exemple Alfred-Louis de Prémare vise à éclairer l’histoire des débuts de l’islam en rompant avec un processus chronologique d’exposition et en insistant sur trois axes d'exposition : les marchands, les conquérants et les scribes, parce que ces trois approches permettent à l’auteur de situer les Arabes dans le contexte du Proche-Orient de l’époque. révèle que les mesures de normalisation du texte coranique ne seront adoptées que progressivement : les signes diacritiques se sont généralisés d’abord, puis, plus lentement, les signes vocaliques. Avant l'arrivée des Arabes en 637, le bouddhisme était présent partout en Afghanistan avec le zoroastrisme. des lettres aux grands dirigeants de l��poque � le roi de Perse, l�empereur de maux.� Ils complot�rent m�me contre lui, entour�rent sa maison et Le rôle de plusieurs savants marwanides dans la formation de l’islam, comme dans l’exemple de la mise en place de la figure du Cadi, et la tentative de créer une orthodoxie musulmane a été mis en lumière par Judd[12]. Les Mecquois prendront leur revanche lors de la bataille de Uhud, en 625[4]. 732 À Poitiers, Charles Martel donne un coup d'arrêt à l'invasion musulmane en Gaule. Rapidement, les Omeyyades œuvrèrent au développement d'un État, avec Cordoue (Córdoba) comme capitale. L'interdit du doute religieux en islam a limité le développement de la philosophe au détriment des sciences non-théoriques 18. une invitation � embrasser l�islam. L’élection, l’administration et le caractère du troisième calife de l’islam., Les califats d’Abou Bakr et de ‘Omar, deux des plus éminents compagnons du Prophète. Un texte de Thomas le Presbytre ( cité dans Les fondations de l’islam, L.A de Prémare) vers 640. de M�dine convertis � l�islam furent appel�s les Ansars (i.e. la Syrie, l��gypte et la Palestine, tandis que le pehlevi, langue de Dieu formaient une alliance, ou f�d�ration � date de cette p�riode.� Par elle,