If you cancel your subscription by destroying all your Spaces, your bill will be prorated hourly. Un pays numérique et quantique qui est déjà dans le futur. Le digital a été, en divers domaines, un outil mis au service des citoyens et de transformation de l'Etat. Tous droits réservés. ». Les Estoniens ont réinventé la notion même d’État, pensé comme une plateforme de services qui met le Citoyen au centre. Reportage. Bof, et re-Bof… Le plus important, dans cet article, est le fait que l’Estonie Les infrastructures infonuagiques dans le monde se concentrent de plus en plus entre les mains d’une poignée de joueurs américains, tout particulièrement Amazon, Google et Microsoft (il y a des exceptions, comme l’entreprise européenne OVH). Car être e-resident n'offre ni résidence fiscale, ni droit d'habiter en Estonie. La carte d'identité estonienne (en estonien : ID-kaart) est un document obligatoire pour tous les citoyens d'Estonie. Entre une nouvelle humanité numérique saluée et l'ombre d'un paradis fiscal craint, démêlons le vrai du faux. Les Estoniens sont dotés d’une signature numérique et d’une carte d’identification munie d’une puce chiffrée sécuritaire, ce qui permet d’approuver légalement des documents numériques. « E-Estonie », Ambassade d’Estonie en France à Paris, cit. Lancée par e-Residency, l'idée a déjà été discutée avec Ethereum, la banque centrale européenne ainsi que des ONG onusiennes. EDHEC Business School’s research centre in law is a pioneering research centre in matters relating to law, the rise of digital and AI technology impact on law, taxation and ethics, legal strategy, management and compliance, and it also focuses on the concept of 'legal performance'.. E-Residency ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. >> À lire aussi : "Devenir e-resident : comment la nationalité numérique fait rayonner l'Estonie" Une administration qui sert le citoyen et béta-teste toutes les technologies disponibles. Comble du chic : devenez un « citoyen numérique » estonien. Additional storage beyond this allotment is $0.02/GiB. Or, "le problème avec les emprunts d'État, c'est que les intérêts des investisseurs peuvent être différents de ceux d'un pays. La guerre de l’alcool entre Lettons et Estoniens Les Estoniens peuvent voter par Internet depuis 2005, un droit dont 31,7% des citoyens se prévalent désormais (il est aussi possible de voter en personne). France 24 n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes. Autoriõigusega kaitstud teost võib kasutada isiklikul ning õppe- ja teadustöö eesmärgil. Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine, Emportez l'actualité internationale partout avec vous ! Pendant qu'en France, on parle de "start-up nation", l'Estonie, elle, peut se targuer d'avoir des agences gouvernementales qui fonctionnent comme des start-up, notamment avec e-Residency, programme qui a déjà convaincu 22 000 personnes venant de 138 pays différents. Pour ensuite créer une entreprise, il est aussi nécessaire d'avoir une adresse postale, d'où le recours à des fournisseurs d'accès locaux qui se chargent d'héberger votre boîte aux lettres, entre autres services administratifs. Blasé un peu peut-être? Nous avons appris en juillet dernier que l’Estonie ouvrira au Luxembourg la première e-ambassade, l’ambassade numérique, pour y garder ses banques de données. Nichée en dessous de la Finlande et à l’ouest de la Russie, l’Estonie est un pays balte de seulement 1,3 million d'habitants. Estonie : voici à quoi ressemble une carte d'identité numérique à double authentification. La ville de Tallinn (Estonie) utilise des conteneurs de transport maritime reconditionnés, équipés d’étagères, de tiroirs et de rangements adaptés, comme points de collecte des DMD. En pratique, cela veut donc dire que les données de santé et les informations fiscales d'un Estonien ne sont jamais détenues dans un seul et même endroit. Non pas t-il eu ingérences Russes dans leur système de votation par internet lors des dernières élection? La dématérialisation progressive des démarches administratives, engagement fort du président de la République, Avec une géographie particulière pour seulement 1,3 million d’habitants, une reconstruction qui a suivi la démocratisation de l’Internet et la vision d’une poignée d’ingénieurs idéalistes, l’Estonie a réussi à mettre en place au cours des deux dernières décennies une société pleinement numérique. On sait également la fiscalité estonienne avantageuse. Européennes 2019 - En Estonie, bientôt des robots juges. Juste ça c’est largement assez pour illustrer très clairement le propos de l’article! « Nous explorons présentement la possibilité d’ouvrir notre infrastructure pour certains usages publics, comme les universités et les entreprises étatiques », précise Siim Sikkut. Pratiquement tous les services gouvernementaux en Estonie sont offerts en ligne. Assurez-vous de ne rien manquer. Les Estoniens ont réinventé la notion même d’État, pensé comme une plateforme de services qui met le citoyen au centre. Notons que l’Estonie prévoit améliorer son système de plusieurs façons au cours des prochaines années, notamment en analysant les données avec des systèmes d’intelligence artificielle et en facilitant l’accès aux soins de santé à partir de son domicile. Ce passage au tout-numérique, l'Estonie l'a aussi adopté pour donner un coup de fouet à son économie. Retirer une ordonnance médicale, payer ses impôts, voter, correspondre avec les enseignants d’une école, créer une entreprise… Tout cela peut se faire en ligne grâce à X-Road, un système blockchain qui permet le transfert de données de façon décentralisée, et donc sécurisée. ESTONIE. Les conteneurs sont placés à des endroits stratégiques pour garantir leur proximité avec les citoyens. Retrouvez tous les contenus de F24 Découvertes sur Facebook et Twitter. Jean-Philippe Denoncourt, La Presse canadienne. Je suis particulièrement ravi de faire partie de ce panel, en Estonie, pays leader dans l'Union Européenne pour l’innovation technologique, thème étroitement lié à l'inclusion sociale et à la durabilité. Mais grâce à e-Residency, on est en train d’obtenir une nationalité européenne, ce qui va aussi nous permettre de lancer une antenne en Estonie et d'accéder au marché européen", explique plein d’enthousiasme Graham Austin, commercial de l’agence Pareto Design à l'allure de bon gendre, rencontré au hasard des bavardages sur le sommet numérique de Tallinn. La création de la plateforme d’Etat (X-Road) a démarré en 2000 avec la carte d’identité équipée d’une puce électronique (97,9% de la population est équipée de carte d’identité électronique) et la déclaration d’impôt en ligne. ÉGALITÉ : former au « métier de citoyen » dans une démocratie ancrée dans l’ère numérique Renouveler la politique de médiation numérique 16. Méthode agile d’une "start-up gouvernementale". La carte est livrée avec un boîtier permettant de le brancher à l'ordinateur. "La réflexion est encore théorique, mais on ne voit pas comment ça ne pourrait pas un jour avoir lieu", se réjouit-il, estimant que l'avenir économique des États ne pourra pas se faire sans la prise en compte des cryptomonnaies. Teose avaldamiseks või levitamiseks peab küsima autoriõiguste omaja luba ja muul kui isiklikul eesmärgil kasutades tuleb viidata allikale (Allikas: digitaalarhiiv DIGAR). Tout ça, c’est nous qui le payons on on n’a pas fini à voir de quelle façon les chose évoluent… Un exemple? En 2013, la capitale de l’Estonie a été la première ville au monde à introduire ce principe. Arnaud Castaignet, ancien chargé de la "communication digitale" et de la stratégie numérique de François Hollande, et aujourd’hui responsable des relations publiques e-Residency. Et, pour les résidents, ils sont gratuits. « Cela va des leçons de cyberhygiène à la maternelle aux systèmes de défense du gouvernement. Pourquoi laisser ça aux entreprises ? Le taux de participation général n’a pas changé depuis l’adoption de cette mesure reconnaît Siim Sikkut, mais d’autres changements apportés au système permettent à ceux qui le souhaitent d’être mieux informés et de prendre des décisions éclairées. Le Français expatrié à Tallinn nous accueille dans les bureaux de e-Residency, au 3e étage de Fahle maja, un bâtiment ultramoderne dont les briques soutiennent un rectangle de verre posé dans une ancienne friche industrielle de production de cellulose, au sud-est de la ville. » En effet, l'Estonie est le champion européen du numérique. October 17, 2019, La Presse, Ottawa vous donnera-t-il une nouvelle identité numérique ? « Pour les entreprises, tous les rapports et toutes les informations doivent toutefois être transmis en ligne, puisque ce n’est pas une question de droits fondamentaux », ajoute-t-il. Cet État réinventé pratique des partenariats très étroits avec le secteur privé et l’écosystème des startups. L’Estonie revendique plus de 400 e-services utilisant signature et identification électroniques, tant dans le secteur public que privé. On en est d'ailleurs convaincus chez e-residency : un jour, tous les États se mettront au diapason en proposant eux aussi un programme similaire. À n'en point douter, l'Estonie n'a pas volé son statut de laboratoire numérique. Mettre en place la signature numérique : • Sur la base du volontariat ; • Et de façon systématique : à la naissance de tout nouveau citoyen, à partir de l’acte de naissance. Pour l'heure, lorsqu'un État veut investir, il peut utiliser les impôts, la dette publique ou les emprunts d'État. Aussi, pour valider son statut de e-resident, il faut venir chercher sa carte en personne et laisser ses empreintes digitales (en Estonie ou dans les ambassades habilitées à la délivrer), après que l'administration estonienne a bien vérifié vos identité et casier judiciaire – une procédure qui prend en général entre 2 et 4 semaines, le temps de s'assurer que le candidat n'est pas impliqué dans des affaires de terrorisme ou encore de blanchiment d'argent. © 2020 Copyright France 24 - Tous droits réservés. Car, faut-il le rappeler, l’Estonie est un grand exemple de la dématérialisation des démarches administratives. Avec ce degré d’intégration, c’est un modèle assez unique. Aperçu de 10 transformations dont le Canada pourrait parfois s’inspirer. MARUANI Alice, « Comble du chic : devenez un « citoyen numérique estonien » », id. Siim Sikkut explique que plusieurs programmes ont été instaurés pour connecter le 10% restant, et que tous les services du gouvernement peuvent être accédés en personne pour ceux qui le souhaitent. Reportage. Une architecture infonuagique gouvernementale complète, 9. Emporté par l'enthousiasme, il arrive que Vojkan Tasic parle de lui-même comme d'un « e-citizen » de l'Estonie, un citoyen virtuel de ce pays Balte. A Tallinn, les bus sont à l’heure et flambant neufs. Aperçu de 10 transformations dont le Canada pourrait parfois s’inspirer. En attendant, la dématérialisation de l'e-Residency s'arrête là où commencent la sécurité et la fiscalité. Les solutions électroniques simplifient la gouvernance de l'État, rendent les services plus accessibles à la population et améliorent la transparence du processus décisionnel. En décembre 2014, lorsque le programme a été lancé pour la première fois, le DSI du gouvernement estonien, Taavi Kotka, avait annoncé un objectif ambitieux: 10 millions de résidents électroniques d’ici 2025. L'idée serait in fine de créer un fonds de capital-risque participatif via lequel des participants pourraient voter pour les projets qu'ils veulent soutenir. Suivant un désastre naturel ou une invasion – rappelons que l’Estonie est voisine de la Russie – la numérisation du gouvernement et ses infrastructures étrangères pourraient lui permettre de continuer de fonctionner. Cette E- nation électronique qui s’appelle l’E-Estonie créée depuis fin 2014, offre à chaque personne une nationalité estonienne électronique , cette… Estonia (în estonă Eesti; pronunție estonă: /ˈeːsti/), oficial Republica Estonia (în estonă Eesti Vabariik), este un stat din regiunea Baltică din Europa de NordLa nord are ieșire către Golful Finlandei, la vest către Marea Baltică, la sud se învecinează cu Letonia (343 km), și la est cu Lacul Peipus și cu Rusia (338.6 km). L'objectif : ne pas perdre les talents - nationaux ou non - qui quittent le territoire. Plus de 90% des Estoniens ont accès régulièrement à l’Internet, un taux de pénétration similaire à celui observé au Canada, grâce à plusieurs politiques mises en place dans les années 90. ( comme le Japon, ou la Russie ) est un pays… Tout le reste, si intéressant puisse-t-il être, vient après…. Surtout, la nôtre aurait un gros avantage comparatif : elle serait vérifiée par notre ministère de l'Intérieur et serait donc totalement sécurisée contrairement à ce que certaines boîtes privées essayent de faire. Notons également que les citoyens comme les e-citoyens ont la possibilité de chiffrer leurs données afin de les rendre invisibles auprès de certaines administrations. Alors que le Canada n’a même pas de stratégie numérique officielle, un pays européen inattendu cumule depuis des années les percées audacieuses et donne une leçon de gouvernance numérique au reste du monde : l’Estonie. "Oui", assure Arnaud Castaignet, "et surtout, c’est un programme qui se base déjà sur l’architecture existante de l’administration numérique du pays. "Il y a un véritable boom des ICO. "On veut aussi parier sur le fait que le financement des politiques publiques va évoluer dans le futur", explique-t-il. Une vingtaine de pays utilisent aujourd'hui une identité numérique, dont les pays scandinaves et l'Estonie, souvent montrée en exemple par les experts. « Si tu réformes et transformes un pays, il faut être prêt à expérimenter et à prendre des risques. Mais à terme, l'idée est aussi que e-Residency profite à des programmes universitaires et des associations", analyse Arnaud Castaignet, pour qui les innovations appliquées au business sont un premier levier qui peut infuser le reste de la société. The Bodleian Libraries at the University of Oxford is the largest university library system in the United Kingdom. Puisqu'il s'agit de repenser l'intégralité de son administration, le gouvernement décide de profiter de cette opportunité historique pour innover et passer à une administration numérique envoyant aux oubliettes les lourdeurs administratives de l'ère soviétique. Pour ce dernier, la sécurité doit toutefois être pensée à plusieurs niveaux. le système de paie Phoenix! « C’est une idée qui vient du Japon, où des données ont été perdues après l’explosion de Fukushima », explique Siim Sikkut. Pour le gouvernement, ça n'a donc pas coûté grand chose et c'était le prolongement naturel de l'e-administration déjà en place". "Après tous ces services proposés en ligne, la citoyenneté numérique était une évidence", poursuit Arnaud Castaignet. L’actualité dans votre boîte courriel, tous les jours. L’Estonie est un État originellement numérique. « Seules les choses vraiment importantes nécessitent une confirmation en personne, comme l’achat d’une propriété ou un mariage », explique Siim Sikkut, dirigeant principal de l’information du gouvernement de l’Estonie rencontré par, 6. Les hackers avaient réussi à bloquer l’accès aux différents sites de l’administration estonienne ainsi qu’à ceux des banques et journaux du pays. « Seules les choses vraiment importantes nécessitent une confirmation en personne, comme l’achat d’une propriété ou un mariage », explique Siim Sikkut, dirigeant principal de l’information du gouvernement de l’Estonie rencontré par L’actualité à l’occasion de la conférence C2 Montréal. "Un peu comme dans un Kickstarter géant", compare Arnaud Castaignet. De fausses bonnes nouvelles entre la Russie et l’Estonie. Ce qui vient après le fait que l’Estonie « est un pays » justement, c’est qu’eux ils économisent des montagnes d’argent et qu’ici on continue dans la majorité des cas à gaspiller des milliards à tenter de faire fonctionner des systèmes gouvernementaux mal conçus, mal implantés, mal configurés, vulnérables, lents, et désuets. Il faut mettre en place des mécanismes de gouvernance qui permettent de faire des projets en peu de temps, d’échouer, d’apprendre de ses erreurs et de s’améliorer rapidement, comme le font les jeunes entreprises », croit le dirigeant principal de l’information du gouvernement. L'Estonie, laboratoire à innovations numériques. Depuis 2014, le pays balte d’1,3 million d’habitants propose d’ouvrir sa citoyenneté à toute personne désireuse de rejoindre sa nationalité en ligne. Avant le vote pour la sortie du Royaume-Uni, seuls trois Britanniques par semaine cherchaient à devenir e-resident. Cette méthode agile a ainsi permis à e-Residency d'affiner son discours selon le profil des candidats à l'e-citoyenneté. Aujourd'hui, le programme e-Residency travaille donc sur un projet de développement de crypto-jetons estoniens. Faut quand même reconnaître à la lecture de cet article, que comparé à la situation vraiment archaïque et chaotique des environnements informatiques gouvernementaux au Canada, l’Estonie est spectaculairement en avance! Le développement numérique fait partie intégrante des réformes politiques, économiques et administratives entreprises au cours des 25 dernières années en Estonie. Alors, le pays ne risque-t-il pas de se transformer en paradis fiscal ? Une sécurité à la hauteur des ambitions, Chaque mesure numérique en Estonie est protégée par différents systèmes de sécurité informatique, et plusieurs plans ont été mis en place –, Comment activer votre abonnement numérique, l’Estonie a réussi à mettre en place au cours des deux dernières décennies une société pleinement numérique, Craig Silverman, pourfendeur des fausses nouvelles, Les technologies au service du développement durable, Des réponses à toutes vos questions sur les vaccins contre la COVID, 10 événements qui feront les nouvelles en 2020, Étude: multitude d’écarts de revenus en défaveur des gens racialisés au Canada, Des applis COVID pour faciliter le retour au travail, Votre montre intelligente contre le coronavirus, La firme qui transforme les téléphones en mouchards. Terra Nova І L’identité numérique : un usage de la blockchain au profit du citoyen 6 performance numérique, à la 16e position sur 28, avec un score légèrement inférieur à la moyenne, et 13e en matière de services publics numériques. Un lapsus qu'il n'est pas le seul à faire. On fait le tri pour extraire l’essentiel. "Lorsque l'on s'est aperçus que de nombreux entrepreneurs étaient intéressés par l'e-Residency, on a également recentré notre communication sur la dimension business du programme", ajoute Arnaud Castaignet. E-Residency est-il un programme ayant pour objectif de consolider à l'international la réputation estonienne de pays connecté ? L’Estonie, petit pays de 1,3 million d habitants est le premier état au monde à offrir la possibilité de devenir e résident. Mais, il n’est pas possible de divorcer ou de se marier en ligne. Avec elle, les investisseurs misant sur l'Estonie gagnerait de l'argent quand les projets estoniens réussissent". Il existe une réelle volonté d’améliorer les services de l’État en ayant recours à des solutions développées par des startups lorsque … TALLINN, Estonie. Car si l'Estonie est un pays dans lequel la création d'entreprise est facilitée, elle n'est pas à proprement parler un paradis fiscal comme le Panama ou le Luxembourg puisqu'il n’y a pas de secret bancaire et que les revenus demeurent imposables au niveau des dividendes perçues. E-Residency enables digital entrepreneurs to start and manage an EU-based company online. Vos préférences de communication ont été mises à jour. Le système de santé numérique de l’Estonie est un modèle dont il faut s’inspirer, où les patients ont non seulement accès à toutes leurs informations, mais où l’utilisation d’une chaîne de blocs permet de savoir avec précision qui a consulté son dossier. "Ici, la question d’attirer du monde s'est toujours posée", explique à Mashable FR Arnaud Castaignet, ancien chargé de la "communication digitale" et de la stratégie numérique de François Hollande, devenu responsable des relations publiques e-Residency depuis juin 2017. "En devenant e-resident, on acquiert le droit de s'installer en Estonie, lancer une entreprise, profiter d'un réseau professionnel...", égrène-t-il. À l'image du programme innovant qu'il abrite, nous voilà dans un building "de rupture" qui s'élance dans une cité encore jalonnée de constructions soviétiques et de maisons en bois de pêcheurs. « Il y a moins de bureaux, mais l’option est là », concède-t-il. Elle sert aussi de permis de conduire, assurance, pic.twitter.com/aObIdEzVuU. Ajouter France 24 à votre écran d'accueil. C’est un projet national, qui repose largement sur l’engagement et la confiance avec les citoyens. Avec une géographie particulière pour seulement 1,3 million d’habitants, une reconstruction qui a suivi la démocratisation de l’Internet et la vision d’une poignée d’ingénieurs idéalistes, l’Estonie a réussi à mettre en place au cours des deux dernières décennies une société pleinement numérique. Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible. L'Estonie apparaît exemplaire en e-administration. Chaque mesure numérique en Estonie est protégée par différents systèmes de sécurité informatique, et plusieurs plans ont été mis en place – et mis à l’épreuve – pour prévenir les attaques. L'auteur, du think tank Atelier Europe, estime qu'à l'échelle de l'Europe le digital est un outil de gouvenance qui peut faciliter toutes les innovations. Devenir e-résident et e-citoyen en Estonie en E-estonie ... Surtout votre quotidien sera plus zen et joyeux comme il est devenu pour moi après la découverte de cette Estonie. L’Estonie propose à tous ceux qui le veulent, partout dans le monde, de devenir e-résident. Car avant d’être un facilitateur de business, la nationalité en ligne est une idée politique servant de vitrine progressiste et technologique à l'ancienne république socialiste. La plus grande force de l’Estonie est toutefois l’adoption d’une vision numérique à long terme et la mise en place d’outils et de moyens pour y parvenir, même si cela comporte parfois certains risques. L’Estonie déploiera en juin sa première « ambassade de données », des serveurs placés dans des pays étrangers, mais régis par les lois estoniennes. Téléchargez l'application France 24, Décollage réussi pour Solar Orbiter, destination soleil, Des centaines de traces de pas de l'homme de Néandertal découvertes en Normandie, Des tissus vivants imprimés en un clin d’œil, une prouesse perfectible, Netflix franchit en 2019 la barre des 5 milliards de DVD loués, Le vaisseau Soyouz et le robot Fedor échouent à s'arrimer à l'ISS, Fedor, premier robot humanoïde, quitte le Kazakhstan pour l'espace, Le "robot MacGyver", première IA capable d'assembler des outils, Malgré les critiques, Amazon fait évoluer Rekognition, son logiciel de reconnaissance faciale, SessionLab #18 : écoutez les moustachus de Deluxe en interview et live audio 3D, L’Inde continue sa conquête spatiale et dévoile ses nouveaux objectifs, L'Everest, symbole des dérives du tourisme de masse, SessionLab #17 : écoutez l'Argentine La Yegros en interview et live audio 3D.